CAP Macon

Le Métier (source ONISEP)

La bonne marche du chantier dépend de la qualité du travail du maçon. Il effectue l’implantation des bâtiments d’après les indications du géomètre. Son travail fait suite aux travaux du terrassier qui a préparé le sol et le terrassement. Selon les constructions, le maçon a l’occasion de manipuler du béton, des liants, des moellons, de la pierre, de la brique, du bois, des matériaux composites, des ensembles préfabriqués (poutrelles, hourdis, prédalles), etc. En conséquence, il utilise des outils à main (truelle, fil à plomb…) et/ou des équipements mécaniques comme les matériels électroportatifs ou pneumatiques. Premier à intervenir sur une construction, le maçon est responsable de la mise en place du « squelette » du bâtiment. Traditionnellement, il assemble des murs de briques, de pierres ou de parpaings, ou des cloisons internes à l’aide d’engins de manoeuvre. Il pose des panneaux préfabriqués ou des blocs de fenêtre avec des mortiers. Il applique ensuite les enduits sur les murs. Le bon démarrage d’un chantier dépendant de son travail, le maçon doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages. Il maîtrise des techniques de mise en oeuvre et utilise des matériaux très variés. Il sait gérer son temps et a le sens des responsabilités. Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l’équilibre, de la prudence et le respect absolu des règles de sécurité.

Objectif de la formation

Former des professionnels qualifiés en maçonnerie qui doivent être capables de réaliser un ouvrage ou une partie d’ouvrage sur deux niveaux pouvant comprendre des maçonneries, des éléments en béton armé, des poses de composants, des enduits, des canalisations et gaines…

Niveau d’accès

Après une 3ème Générale ou Technologie ou selon des conditions d’âge

Durée de la formation

2 années en alternance (CFA et entreprise) soit 26 semaines au CFA (13 semaines par an) et 910 heures de formations cumulées.

Répartition horaire hebdomadaire

16 heures de formation générale soit 5h de Français et d’ Histoire-Géographie, 5h de Mathématiques, 2h de Sciences, de Prévention Santé Environnement et de Sport. 19 heures de formation professionnelle soit 14h de Technologie et pratique (dont prévention) et 5h de Dessin technique. Le volume hebdomadaire en Centre de Formation atteint par conséquent 35 heures.

Poursuite de formation

-BP Maçon (niv. 4),

– CAP Carreleur Mosaïste en connexe (niv. 5),

– Toute autre formation (cf. PC BTP).

Statut

Contrat d‘apprentissage ou de professionnalisation, Autres statuts (cf. PC BTP).

Modalité d’admission

Dépôt d’un dossier de candidature pour les candidats extérieurs au centre de formation (fiches de renseignement, bulletins, diplômes à remettre au Point Conseil BTP), L’inscription définitive est conditionnée par :

– La signature d’un contrat d’apprentissage ou de professionalisation couvrant la formation de 2 ans,

– Le rendez-vous de pré-inscription au PC BTP,

– Le nombre de places disponibles au CFA.

Les Moyens de BTP CFA Sarthe

– Des moyens humains (équipe administrative et de conseillers, formateurs et animateurs) pour accompagner et répondre aux questions des familles, jeunes et entreprises.

– Des moyens techniques majeurs pour un apprentissage de qualité et conforter l’insertion professionnelle des apprentis (PC BTP, Pôle Indiv’).

En savoir plus

Vos contacts – Point Conseil BTP

Sylvain GRUAU

Conseiller Jeunes et Entreprises

Tel : 02 43 39 92 96

Email : sylvain.gruau@ccca-btp.fr

 

BTP CFA SARTHE

Tel : 02 43 39 92 92

15 rue du ribay – 72018 Le Mans cedex 2