CAP Macon

Le Métier (source ONISEP)

La bonne marche du chantier dépend de la qualité du travail du maçon. Il effectue l’implantation des bâtiments d’après les indications du géomètre. Son travail fait suite aux travaux du terrassier qui a préparé le sol et le terrassement. Selon les constructions, le maçon a l’occasion de manipuler du béton, des liants, des moellons, de la pierre, de la brique, du bois, des matériaux composites, des ensembles préfabriqués (poutrelles, hourdis, prédalles), etc. En conséquence, il utilise des outils à main (truelle, fil à plomb…) et/ou des équipements mécaniques comme les matériels électroportatifs ou pneumatiques. Premier à intervenir sur une construction, le maçon est responsable de la mise en place du « squelette » du bâtiment. Traditionnellement, il assemble des murs de briques, de pierres ou de parpaings, ou des cloisons internes à l’aide d’engins de manoeuvre. Il pose des panneaux préfabriqués ou des blocs de fenêtre avec des mortiers. Il applique ensuite les enduits sur les murs. Le bon démarrage d’un chantier dépendant de son travail, le maçon doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages. Il maîtrise des techniques de mise en oeuvre et utilise des matériaux très variés. Il sait gérer son temps et a le sens des responsabilités. Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l’équilibre, de la prudence et le respect absolu des règles de sécurité.

FICHE PROGRAMME

Consultez la fiche programme sur www.btpcfa-pdl.com

En savoir plus

Sylvain GRUAU
Conseiller Jeunes et Entreprises
Tél. : 02 43 39 92 96
E-mail : sylvain.gruau@ccca-btp.fr