L’apprentissage

Un apprenti est d’abord le salarié d’une entreprise qui l’a choisi

Un jeune ne devient apprenti que lorsque une entreprise a décidé de signer avec lui, et son représentant légal s’il est mineur, un contrat d’apprentissage ou un contrat de qualification, qui sont des contrats de travail. Ces contrats de travail sont à durée déterminée, généralement de deux ans pour couvrir la période de formation au diplôme visé. Seule l’entreprise peut effectuer les démarches auprès de son organisme consulaire an d’obtenir le formulaire de ce contrat.

Un apprenti n’est donc plus un « scolaire ». C’est un salarié que son entreprise envoie au CFA-BTP pour suivre la formation correspondant au diplôme mentionné sur le contrat. Un jeune ne peut donc pas « s’inscrire » directement dans un CFA, c’est son entreprise qui, en lui signant son contrat de travail, fait qu’il sera apprenti au CFA.

Après cette signature, qui peut avoir lieu dès juin alors que le travail en entreprise peut commencer
entre juillet et septembre, et dès qu’il reçoit le contrat, le CFA envoie au jeune un dossier administratif avec toutes les informations utiles. Puis n septembre le jeune recevra le calendrier de ses semaines de cours qui ne débutent généralement qu’en octobre.

Pour les jeunes qui n’ont pas encore d’entreprise formatrice, la synthèse de l’entretien d’accueil pédagogique et professionnel effectué au Point Conseil Apprentissage (qui se présente sous la forme d’un « pré-CV ») est diffusée à l’ensemble des organismes professionnels ainsi qu’aux entreprises an d’aider ces jeunes dans leurs démarches. Pour ces jeunes, la recherche d’une entreprise formatrice s’apparente, dans les faits, à la recherche d’un premier emploi.

Témoignages de jeunes apprentis du CFBTP Le Mans

Un apprenti prépare avec le CFA un diplôme de l’Éducation Nationale

Le CFA-BTP n’est pas un établissement scolaire proprement dit, c’est le Centre de Formation des entreprises du bâtiment de la Sarthe (le Conseil régional pour certaines formations). Il prépare les apprentis de ces entreprises aux diplômes de l’Éducation Nationale dont la profession a besoin.

Les apprentis se présentent aux mêmes examens nationaux et aux mêmes épreuves que tous les autres élèves. Les programmes que les apprentis ont donc à connaître sont identiques, notamment en mathématiques, en sciences physiques, en français, en technologie, en dessin technique, etc.

Un apprenti suit une formation en alternance pour obtenir son diplôme

Un apprenti apprend son métier alternativement au CFA-BTP et en entreprise. Au CFA, il doit suivre 13 semaines de « stage » par an, selon des rotations effectuées sur le rythme de 2 semaines en entreprise pour 1 semaine au CFA. En première année, la période de formation s’étale de octobre à juillet, et la deuxième année de septembre à juin, date de l’examen.

C’est donc, sur deux ans, en seulement 26 semaines de cours qu’un apprenti doit assimiler l’ensemble des programmes à la fois en enseignement général et en enseignement professionnel.
L’apprentissage n’est donc pas, à proprement parler, une solution à des difficultés « scolaires ».

Au CFA, les parcours de formation sont individualisés

Les entreprises recrutent leurs apprentis avec des critères différents, donc les jeunes qui intègrent le CFA n’ont pas tous le même profil d’acquis. Ainsi, les exercices d’évaluation effectués au Point Conseil Apprentissage permettent de définir le parcours de formation au CFA le mieux adapté à chaque jeune, en fonction de son profil et de ses objectifs.

La synthèse de ces parcours individuels permet au CFA d’organiser, chaque année, ses structures autour des cohérences pédagogiques dénies par les caractéristiques des nouveaux arrivants.
Ainsi chaque apprenti peut avoir dès son arrivée un emploi du temps personnalisé chaque semaine.

En Entreprise, un apprenti est formé par un Maître d’Apprentissage

Le maître d’apprentissage (ou tuteur) est le professionnel qualifié et expérimenté de l’entreprise qui accompagne l’apprenti dans la pratique du métier pour lequel il prépare son diplôme. Un même maître d’apprentissage peut avoir plusieurs apprentis sous son autorité.

L’activité et les qualifications du service de l’entreprise où est affecté l’apprenti doivent correspondre au secteur et au niveau du diplôme envisagé.

L’alternance de la formation est suivie au travers du Livret d’Apprentissage

En plus des visites régulières des professeurs dans chaque entreprise formatrice, c’est le livret d’apprentissage de l’apprenti qui permet communiquer systématiquement entre le CFA et l’entreprise et ainsi de contrôler l’évolution de la formation de chaque apprenti.

L’apprenti y note ce qu’il a appris au CFA an que son entreprise sache ce qu’elle est en droit de lui demander savoir faire. Il y consigne également les travaux réalisés en entreprise an que le professeur d’atelier puisse adapter, compléter certains points de sa formation pratique au CFA.

Chaque semaine de cours au CFA, l’apprenti a des contrôles notés dans toutes les matières, et chaque année deux bulletins de synthèse sont réalisés par l’ensemble des enseignants.

Étant salarié d’une entreprise, un apprenti est payé par elle

Un apprenti n’est pas un stagiaire, c’est un salarié à part entière d’une entreprise qui évolue dans un monde économique concurrentiel. Il est donc aussi directement confronté aux réalités du monde du travail comme il est impliqué personnellement dans la bonne tenue des activités de son entreprise. Le chef d’entreprise signataire du contrat est l’autorité principale de l’apprenti.

Qu’il suive ses cours au CFA ou travaille en entreprise, un apprenti reçoit de son employeur un salaire mensuel compris entre 25% et 78% du SMIC, selon son age et son année de formation.

Étant payé par son entreprise quand il suit les cours au CFA de la même manière que s’il travaillait sur un chantier, l’ensemble des règles d’un contrat de travail s’appliquent également au CFA et notamment les conséquences liées aux retards, aux absences ou à l’insuffisance de travail.
L’entreprise est constamment tenue informée de l’attitude de son apprenti au CFA…

 

POINT CONSEIL APPRENTISSAGE
Sylvain GRUAU
Conseiller Jeunes & Entreprises
Standard téléphonique : 02.43.39.92.92
Télécopie : 02.43.39.92.93

Etablissement géré par les professionnels avec le concours financier :