François LALOYER, aide conducteur de travaux d’une entreprise de Peinture du Mans … 22 ans.

Il encadre 50 compagnons

« En classe de 3ème j’avais 16 de moyenne, et j’apprenais l’Italien ; J’ai dit à mes professeurs que je voulais être peintre. Ils me poussaient vers une section scientifique. Mon choix a fait naître l’incompréhension. Depuis janvier 2008, je travaille dans l’entreprise VALLEE du Mans. Cette société emploie 450 salariés en peinture, et forme 14 apprentis.

Je suis à 22 ans, aide conducteur de travaux. J’encadre 50 salariés sur divers chantiers. Je rends des comptes à ma hiérarchie. Nous sommes aujourd’hui sur le chantier du Pôle de la mère et de l’Enfant de l’hôpital du Mans. Nous posons de la toile de verre. Nous traitons également le marché des sols …
… Sur ce chantier d’une durée de 6 mois, je rencontre régulièrement Thierry JOUVENOT, chef de chantier, qui m’a formé en apprentissage avec Monsieur Sylvain VERRON, mon professeur du centre de formation d’apprentis …

…Thierry JOUVENOT m’a recommandé à la direction de la société VALLEE. J’ai une courte, mais bonne expérience professionnelle. J’ai passé plusieurs diplômes : le CAP de Peintre, le Brevet d’Etudes Professionnelles de Finitions, puis le Brevet Professionnel de Peinture Décoration.

Nous les peintres, nous donnons la dernière touche. J’ai mes chantiers, je gère les plannings, j’embauche, je passe les commandes, et je tire les ratios sous couvert de mon chargé d’affaires. J’ai une formation générale de base, et c’est sur les chantiers que je gagnerai mes galons. C’est sur les chantiers que j’apprends les Hommes, mais également la gestion du terrain. Il me faut une bonne résistance physique et morale, car la pression fait partie de mon quotidien ».

Le 2 février 2009, posté dans: Témoignages & Expériences par

Se connecter pour poster un commentaire.

Etablissement géré par les professionnels avec le concours financier :